ICI À NAGANO, LE FILM !!!

Mais oui, c’est lui ! Le héros des JO de Nagano en 1998 est de retour. De passage chez son éditeur Solar, Pierre Fulla a replongé dans la poudreuse. Attiré par la lumière des caméras, il revient avec humour sur le contenu de son livre autobiographique, Ici à Nagano. Regardez, plutôt.

Et si vous êtes sages et patients, d’ici quelque temps, vous aurez droit au making of de cette vidéo virale que l’interoueb s’arrache déjà. Plus fort que les chats ou les petites culottes qui volent, que les gadins mesquins, que les fact checkings de tout poil, Fufu assure !!!

Publicités

Pierre Fulla, Pierre est là, Pierre sera là.

Le 12 juillet 1998, la bande à Jacquet enlevait la première coupe du Monde de foot du pays. Quelques mois plus tôt, les Français faisaient un peu moins les malins dans les montagnes japonaises… Aux XVIIIe Jeux olympiques d’hiver de Nagano, du 7 au 22 février 1998, notre délégation ne glanait que huit médailles, dont deux en or. Mais un journaliste gagnait là-bas ses galons de vedette du petit écran. Confronté à une météo épouvantable, l’anchorman de France Télévisions, devait meubler des heures de direct durant. La suite, on s’en souvient : les Guignols s’emparent de son personnage et de la situation, Canteloup de sa voix. Le « Ici, à Nagano » de Pierre Fulla est son « Tout à fait, Thierry » de Larqué, son « C’est votre dernier mot ? » de Foucault, son « Faites du bruit » de Nagui, son « Désolé » de Denisot, etc.

Mais Fufu n’a pourtant pas attendu son presque 60e anniversaire et la neige nippone pour se tailler une place parmi les figures familières qui s’installent jour après jour dans notre télé. La preuve en image ! Avec cette coupure de presse où le jeune homme à peine trentenaire porte sur ses épaules d’haltérophile son patron, Raymond Marcillac et son confrère… Michel Drucker ! La presse titrait alors : « Fulla, le nouvel homme fort de Cognacq-Jay ».

IMG_7593

C’est d’ailleurs le présentateur de « Vivement dimanche » qui signe la préface de l’autobiographie de l’ami Pierrot, subtilement titrée… « Ici à Nagano » !

Pour découvrir les secrets de Nagano, les coulisses de Stade 2, la trajectoire hors du commun du gamin de Casablanca et tant d’autres souvenirs inédits, rendez-vous le 24 mai en librairie !!!

PF

« Ici à Nagano », de Pierre Fulla, avec la collaboration de Hugues Berthon (24 mai, 14,90€, éd. Solar).

On rechausse les crampons, à Nagano !

Chers amis,

Non, le bruit des crampons ne s’est pas volatilisé ! Il s’est fait plus lointain. Beaucoup plus lointain, c’est vrai.
A quelques heures du coup d’envoi de Saint-Étienne-Bordeaux, qui ne changera rien à l’issue d’une saison mitigée pour les hommes du Forez, et de l’hommage aux victimes de la catastrophe de Furiani, le voilà de retour.
La nouvelle du jour : la parution annoncée, programmée, décidée, préparée de l’autobiographie de Pierre FULLA (24 mai, 14,90€, éd. Solar), que j’ai eu le bonheur de rédiger à ses côtés !!!
« Septuple champion de France d’haltérophilie, le gamin de Casablanca entre à la télévision un peu par hasard en 1968, pour finalement devenir une figure incontestable de Stade 2 jusqu’en 2000. A 79 ans, il décide de raconter le spectacle sportif et médiatique, tour à tour magnifique et tragique, dont il été le témoin privilégié », écrit l’éditeur, Solar dans sa note de présentation.
Monsieur Nagano, popularisé par les Guignols pendant les JO de 1998 a la mémoire vive. La télé sépia qu’il décrit de l’intérieur est un régal. Son préfacier, Michel Drucker, ne se prive pas de le rappeler…

Merci de l’accueil chaleureux que vous réserverez à Ppiieeeerrrre Fffullllaaaaaa !!!

@hugues1966

Nagui dribble Larqué

Plus convivial que jamais, du sourire plein la voix, Nagui accueillait ce jour Jean-Michel Larqué dans La bande originale, sur France Inter. Comme on le sait, le capitaine Larqué publie Nos années en Vert (éditions L’Artilleur, 17,90€).

CI-DESSOUS : la page de présentation de l’émission sur le site de la radio.

la BO

La recette anti-gueule de bois

Nous y sommes. Lendemain des festivités marquant le quarantième anniversaire de la finale de Glasgow (pas besoin de plus de précisions, il n’en demeure qu’une seule) à Saint-Étienne et ailleurs. En ce 13 mai 1976, les Verts paradaient sur les Champs-Élysées. J’ai lu ici et là, de la part d’esprits chagrins et simples, que l’on célébrait une défaite. Quelle erreur ! On fêtait les héros du peuple français, ce groupe d’hommes modestes mais de joueurs ô combien talentueux, qui, le temps d’une compétition sportive internationale avaient redonné de l’espoir et des couleurs à notre cher et vieux pays. Quels exemples ils demeurent ! Merci MM. Larqué, Sarramagna, Synaeghel, Rocheteau, Revelli & Revelli, Bathenay, Schaer, Merchadier, Santini, Farison, Piazza, Curkovic, Janvion, Lopez et Repellini. Nos pensées vont aussi vers MM. Rocher (+), Garonnaire (+) et Herbin.Capture d’écran 2016-04-07 à 10.25.45

 

Comme vous le savez, le capitaine Larqué a initié un bel hommage à cette épopée en donnant dans un livre la parole à ses anciens coéquipiers devenus les amis d’une vie : Nos années en Vert (éditions L’Artilleur, 17,90€).

 

 

Cet ouvrage a récemment suscité l’intérêt de nombre de médias, dont L’Humanité, Metronews, Le Figaro. D’un clic, retrouvez ces chroniques dont je vous présente ici quelques visuels. Le site ligérien legrisou.fr a aussi apprécié ce livre.

@hugues1966

Pivot apostrophe Larqué !

C’est LA nouvelle du jour sur #LBDC !!!
Le Révére1nd Bernard Pivot, membre de l’Académie Goncourt, père-fondateur de la culture littéraire cathodique, Lyonnais du Beaujolais converti au maillot Vert, épicurien, esthète, twitteur fou, fondateur de sa propre dictée, bâtisseur d’une bibliothèque idéale, gastronome, œnophile, auteur du remarquable Le football en Vert et accessoirement chroniqueur bernard_pivot_football_vertes-lettres hebdomadaire au JDD… a consacré sa tribune du jour au quarantième anniversaire de la finale de la coupe d’Europe et au  nouveau livre de Jean-Michel Larqué, Nos années en Vert (éditions L’Artilleur, 17,90€, paru le 13 avril). Et M. Pivot n’en dit QUE du bien !!!

2

Rappelons que si nous avons grandi au rythme des exploits des Verts dans les années 1970, nous regardions aussi chaque vendredi « Apostrophes ». Un viatique tout spirituel relaté avec émotion dans le Bruit des crampons (éd. du Toucan, 9,90€, sorti le 16 mars dernier).

Capture d’écran 2016-04-07 à 10.25.45

@hugues1966

Capture d’écran 2016-02-19 à 17.54.49

Amazon s’enflamme pour mes crampons !

AMAZING AMAZON

amazonAu rayon librairie d’Amazon, les avis des internautes sont souvent éclairants sur les ouvrages vendus là (et ailleurs !). Les commentaires y forment une sorte de TripAdvisor du livre. Voilà pourquoi, je regarde de temps à autre, si quelque lecteur s’est exprimé sur « ma » littérature. Ce matin, chemin faisant, j’ai découvert un avis élogieux et nourri sur Le Bruit des crampons, éd. du Toucan, 9,90€, signé d’Archibald Bloom, contributeur du site culture chronique. Je vous en livre un extrait.

CC

Vous pouvez retrouver ce billet dans son intégralité en cliquant ici.

Merci donc à Archibald PLOOM © Culture-Chronique !

@hugues1966