Fulla se livre dans TéléCâbleSat

Autre moment bien agréable de la journée, la découverte dans l’hebdomadaire TéléCâbleSat d’une chronique consacrée à la bio de Pierre Fulla.

TCSH

Merci MM. Blandin et Artigas.

Publicités

#Roland-Garros : Pierre Fulla sur le Central

Vive la pluie à Roland ! Mardi, entre deux averses, le sympathique Laurent Luyat a fait un petit clin d’œil à l’ex-pilier du service des sports de France 2, chroniqueur emblématique de Stade 2, Pierre Fulla ! Pierre, personne ne l’ignore, publie son autobiographie (Ici, à Nagano, Ed. Solar, 14,90€) dans laquelle il revient sur son incroyable destin ! Petit Français né sur le sol marocain, il gravit les échelons de l’haltérophilie (septuple Champion de France et digne représentant tricolore de ce sport au plan mondial) avant de s’attaquer à l’Everest cathodique, dont il est devenu une figure familière en 35 ans d’une carrière bien remplie. On se régale de ces souvenirs qui passent du noir et blanc à la couleur, du magma de pixels à la HD, du 4/3 au 16/9. On sourit au gré des portraits tour à tour ronds et acides des vedettes du petit écran qu’il livre sans retenue, mais avec distance et affection. Et puis, je n’oublie pas le superbe et totalement inédit cahier photos qui vient illustrer ses tranches d’une vie très active.

Pour en revenir à la vidéo du jour, retour donc sur la terrasse de France Télé sur le court central de #RG17, en compagnie de Laurent Luyat, Arnaud Boetsch et Lionel Chamoulaud, qui tente une furtive imitation de l’ami Pierre.

@hugues1966

On rechausse les crampons, à Nagano !

Chers amis,

Non, le bruit des crampons ne s’est pas volatilisé ! Il s’est fait plus lointain. Beaucoup plus lointain, c’est vrai.
A quelques heures du coup d’envoi de Saint-Étienne-Bordeaux, qui ne changera rien à l’issue d’une saison mitigée pour les hommes du Forez, et de l’hommage aux victimes de la catastrophe de Furiani, le voilà de retour.
La nouvelle du jour : la parution annoncée, programmée, décidée, préparée de l’autobiographie de Pierre FULLA (24 mai, 14,90€, éd. Solar), que j’ai eu le bonheur de rédiger à ses côtés !!!
« Septuple champion de France d’haltérophilie, le gamin de Casablanca entre à la télévision un peu par hasard en 1968, pour finalement devenir une figure incontestable de Stade 2 jusqu’en 2000. A 79 ans, il décide de raconter le spectacle sportif et médiatique, tour à tour magnifique et tragique, dont il été le témoin privilégié », écrit l’éditeur, Solar dans sa note de présentation.
Monsieur Nagano, popularisé par les Guignols pendant les JO de 1998 a la mémoire vive. La télé sépia qu’il décrit de l’intérieur est un régal. Son préfacier, Michel Drucker, ne se prive pas de le rappeler…

Merci de l’accueil chaleureux que vous réserverez à Ppiieeeerrrre Fffullllaaaaaa !!!

@hugues1966

La recette anti-gueule de bois

Nous y sommes. Lendemain des festivités marquant le quarantième anniversaire de la finale de Glasgow (pas besoin de plus de précisions, il n’en demeure qu’une seule) à Saint-Étienne et ailleurs. En ce 13 mai 1976, les Verts paradaient sur les Champs-Élysées. J’ai lu ici et là, de la part d’esprits chagrins et simples, que l’on célébrait une défaite. Quelle erreur ! On fêtait les héros du peuple français, ce groupe d’hommes modestes mais de joueurs ô combien talentueux, qui, le temps d’une compétition sportive internationale avaient redonné de l’espoir et des couleurs à notre cher et vieux pays. Quels exemples ils demeurent ! Merci MM. Larqué, Sarramagna, Synaeghel, Rocheteau, Revelli & Revelli, Bathenay, Schaer, Merchadier, Santini, Farison, Piazza, Curkovic, Janvion, Lopez et Repellini. Nos pensées vont aussi vers MM. Rocher (+), Garonnaire (+) et Herbin.Capture d’écran 2016-04-07 à 10.25.45

 

Comme vous le savez, le capitaine Larqué a initié un bel hommage à cette épopée en donnant dans un livre la parole à ses anciens coéquipiers devenus les amis d’une vie : Nos années en Vert (éditions L’Artilleur, 17,90€).

 

 

Cet ouvrage a récemment suscité l’intérêt de nombre de médias, dont L’Humanité, Metronews, Le Figaro. D’un clic, retrouvez ces chroniques dont je vous présente ici quelques visuels. Le site ligérien legrisou.fr a aussi apprécié ce livre.

@hugues1966

Larqué dans les bras de Mme Domenech !

Enfin presque… Il y a peu, sur les réseaux sociaux, Estelle Denis se plaignait (plus gentiment que le community manager de son talk show) que Jean-Michel Larqué lui ait fait faux-bond, par deux fois. Convié dans son émission sur D8, Touche pas à mon sport, le capitaine emblématique des Verts de Saint-Étienne, version années 60 et 70, n’avait en effet pu honorer cette invitation, victime de retards inopinés imposés à ses clients par une compagnie d’aviation. Rageant pour l’une comme pour l’autre, qui ne s’engage pas à tort et à travers (ceci est un commentaire, je le reconnais).

Capture d’écran 2016-04-28 à 10.53.49

Mais la compagne de l’ex-sélectionneur des Bleus et comédien de publicités, le Lyonnais Raymond Domenech –surnommé le boucher dans le championnat de l’époque, en référence à son jeu « peu aérien », comme le rappelait Estelle Denis récemment dans Les pieds de le plat sur Europe 1- fait montre d’une ténacité digne d’une championne. Elle lance une troisième invitation à l’adresse de #JML :

Capture d’écran 2016-04-28 à 10.52.51

Hier soir, donc, les avions volaient et le consultant de RMC-BFMTV rejoignait avec le sourire le plateau d’Estelle, qui rappela qu’elle avait travaillé dix années au côté du regretté Thierry Roland (voir la vidéo). Une explication affective à l’envie marquée d’accueillir Larqué sur son plateau ?

Capture d’écran 2016-04-28 à 11.35.01

Le ton du cmty mngr de #TPMS a changé…

Jean-Michel confirma par ailleurs à l’animatrice qu’elle avait bien fait de ne pas convier simultanément son Raymond, que le septuple champion de France ne porte pas dans son cœur.

Capture d’écran 2016-04-28 à 11.19.35

Rappelons que pour commémorer le quarantième anniversaire de la finale (perdue) de coupe d’Europe des clubs champions entre l’ASSE et le Bayern Munich, Jean-Michel Larqué, emblématique capitaine des Verts a publié un nouvel ouvrage, Nos années en Vert (éd. L’Artilleur, 17,90€). Ce livre, dans lequel il donne la parole à TOUS ses coéquipiers ainsi qu’à l’actuel capitaine des Verts, Loïc Perrin !!!

Un saint ce Larqué !!!

Capture d’écran 2016-04-28 à 11.18.56

@hugues1966

LE BRUIT DES CRAMPONS… LE LIVRE !

Il est né le divin enfant ! Les habitués de ce site partagent sans doute avec moi la fébrilité de l’instant. Après plus de deux ans d’existence digitale, Le Bruit des crampons trouve enfin le prolongement physique de son existence. Quoi de plus normal au fond pour celui qui se revendique « le foot, version analogique » ? C’est donc un joli petit recueil, fait d’encre et de papier, qui va vivre sa vie en librairie dès le 16 mars (Le Bruit des crampons, éd. du Toucan, 9,90€).

Cet hommage faiblement voilé dans sa forme à « La première gorgée de bière  » Philippe Delerm, est une ode universelle au football que l’on aime, celui des cours de récré et des enflammades bon enfant que suscitent le sport le plus populaire. En filigranes, se dessinent derrière chaque évocation le portrait d’un homme qui a grandi dans un siècle et s’épanouit dans un autre, l’esquisse d’une génération aguerrie au ballon par les exploits des Verts de Saint-Etienne, le portrait anonyme de mordus de foot qui feraient des pieds (et des mains) pour ne manquer aucune étape de l’aventure sans fin qu’écrit le cuir qui gémit à leurs pieds…

« Ces souvenirs ne m’appartiennent pas. Ils sont à tous mes frères de terrain, les anciens, les contemporains, les futurs. Les quelques uns que je connais et tous les autres », écrit encore l’auteur dans les dernières lignes de son prologue.

A vous de jouer !

@hugues1966

Tant qu’il y aura du foot…

La tentation de prolonger les instants vécus sur et autour d’un terrain de foot est grande, chez les professionnels, comme chez les amateurs. En témoigne, l’abondance de « littérature » sportive consacrée au ballon rond. Mais, comme le soulignait il y a peu « L’Équipe » dans ses colonnes (lire l’extrait ci-dessous), tous les auteurs ne trouvent pas, le chemin des filets gardés par les lecteurs.

lequipe

Le Capitaine Larqué s’est essayé à l’exercice à plusieurs reprises avec une habileté qui rappelait celle dont il témoignait, alors emblématique leader des Verts. Des succès répétés qui l’encouragent, soyez-en sûrs, à réitérer la performance (mais on aura le temps d’en reparler). En coulisses, son coéquipier de l’ombre, en a pris de la graine. Des germes qui sont sur le point d’éclore : Le bruit des crampons va en effet trouver un prolongement analogique (un livre, quoi) à sa vie digitale.

Vous retrouverez donc bientôt l’auteur de ce modeste site dans les rayons de votre librairie. Et serez peut-être surpris de découvrir ses métamorphoses. Tantôt gamin à l’image de la photo ci-dessus, très Fruit of the Loom, tantôt ado, étudiant ou père de famille. Des instantanés reliés par un fil en forme de sphère en cuir, une trajectoire capricieuse mais aussi décidée qu’une frappe de gaucher.

Bref, chers amis, tant qu’il y a du foot, il y a de l’espoir. A suivre.

@Hugues1966