JEAN-MICHEL LARQUÉ RACONTE LES COULISSES DE LA COUPE DU MONDE

A quelques jours du tirage au sort de la phase finale (Russie, juin-juillet 2018), Jean-Michel Larqué publie le 16 novembre  » Mes bonheurs, mes doutes, mes colères. 50 ans dans les coulisses de la Coupe du monde : Les Bleus, l’arbitrage, le foot business » (Solar Editions), 16,90€.

Voici la présentation de l’éditeur :  » L’histoire de Jean-Michel Larqué et de la Coupe du monde est celle d’un rendez-vous manqué. Juste avant celle qu’il aurait dû disputer en tant que joueur (1978), il s’est gravement blessé au genou. Il s’est ensuite rattrapé en suivant en tant que commentateur toutes celles qui ont suivi. Proche des joueurs et des entraîneurs, ancien technicien lui-même, il a eu accès à beaucoup d’informations qu’il n’a alors pas toujours pu exploiter à l’antenne, de la même façon qu’il n’a jamais pu livrer ses émotions, ses coups de cœur ou ses coups de gueule. C’est ce récit, très personnel, qu’il livre aujourd’hui, mettant en relief les personnalités qui l’ont marqué ou déçu au cours de des quinze Coupes du monde qu’il a en mémoire, pointant au passage les innovations tactiques ou les bévues managériales. Comme en 1993, lorsque la France a laissé filer par la faute de son sélectionneur une qualification pour la World Cup aux États-Unis qui lui tendait les bras. »

Ajoutons que le Capitaine ne mâche pas ses mots sur :
– les éditions de 1974 et 1978 qui virent les victoires -inévitables ?- de la RFA et l’Argentine, pays hôtes,
– les sélectionneurs qui faillirent à nous qualifier pour 1994 et nous enlisèrent en Afrique du Sud, en 2010,
– Maradona…

Qu’il parle sans détour de la victoire de 1998, de son amitié avec Thierry Roland, des choix de Didier Deschamps…

Bref, on se régale au rythme de l’évocation directe, tantôt admirative, tantôt agacée, de quinze éditions de Coupe du monde.

Merci, Jean-Michel, merci Solar et merci @hugues1966.

Publicités