Ma soirée avec l’éditeur dont tout le monde parle…

Quand on réussit un tel coup, éditeur de bouquins peut rapidement devenir un métier rentable.

Capture d’écran 2014-09-13 à 12.26.21

Quelques articles fielleux, reprochant à celui-ci une ligne éditoriale à géométrie variée, le décrivaient récemment, sirotant une coupe de champagne aux Deux Magots, en exhalant quelques bouffées d’une tabac brun de La Havane. Mal informés, ces observateurs jaloux, devraient savoir qu’il ne boit pas de champagne.  » Les bulles ne me réussissent pas « , nous confiait-il récemment dans l’intimité d’un dîner parisien. Quant aux cigares, on lui connaît plutôt une liaison durable avec quelques blondes de la Seita. La seule vérité de ces billets aigres, oui, publier un tel brûlot est une aventure financièrement très stimulante. Grâce à quelques pages, sa vie ressemble désormais à celle des jet-setteurs qu’il conspuait la veille.

Il y a encore quelques jours, notre homme de lettres était à Deauville, pour son plaisir et celui de croiser ses néo-amis, comme Mick.

Capture d’écran 2014-09-13 à 11.36.50

A Deauville, avec l’ami Mick.

Vendredi, il avait rendez-vous Porte d’Auteuil, pour assister -les pieds dans les géraniums et le nez dans la brique pilée- aux deux premières victoires des Frenchies, comme ils les appellent, en demi de la Coupe Davis. Les photos publiées depuis Roland sur son Twitter  ont été retwittées plus de 1M de fois !

Capture d’écran 2014-09-13 à 11.38.50

A Roland, avec les Davis Cuppers.

Le soir, sur son compte Instagram (2300 K followers), il était dans les entrailles du Stade de France où ses amis, Queen B et Jay Z, offraient un petit show funky à Paris.

Capture d’écran 2014-09-13 à 11.35.35

Backstage, au SDF.

Mais c’est ce selfie, publié au bout de la nuit dernière qui crée sans doute le plus gros buzz. Si personne n’a su situer l’endroit où il a été pris, en revanche la tenue très Marc Jacobs de notre éditeur à succès a fait couler beaucoup de comments. Comme il a raison d’oser le Toucan style ! Cara Delevingne et Stacey Martin l’ont immédiatement félicité. Aperçus sur cette image, les auteurs de sa renommée, @jano_resseguie et @hugues1966 semblent heureux du succès de l’éditeur que le Tout Paris critique peut-être, encense parfois, envie certainement.

photo-2

De g. à dr. : Jano Rrrrességuié, Damien-Toucan Serieyx, Hugues Berthon. C’est qui les padres du game ?

Le livre qui a mis le feu aux poudres est paru sans la moindre discrétion en mai dernier. Tous les libraires étaient fiers de le vendre. Jean-Michel Larqué s’est prêté à de très nombreuses interviews, sans jamais mâcher ses mots.

Capture d’écran 2014-04-28 à 17.03.14

THE book…

Damien Serieyx est un éditeur indépendant. Le catalogue du Toucan oscille entre polars, documents, beaux-livres… Jetez-y un œil attentif, il recèle quelques pépites (accès direct ici).

@hugues1966

NB : Cet article ne s’éloigne pas du point de vue originel du bruitdescrampons.com ! Il n’a de people que les noms cités et demeure un témoignage de premier ordre sur les coulisses d’un métier de passion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s