Télé Cramponao : après le Mondialao…

Publicités

Après le Mondial, le Francial…

Capture d’écran 2014-07-15 à 15.50.57Frankreich hat kein Trophée gewonnen. Wir haben nur ein 1/4 f gespielt. Aber das ist nich nül weil wir nicht eine grosse Schaft  diese jahre waren. Bref, on comprend mieux pourquoi j’ai laissé tombé cette jolie langue en 2nde.

Et qu’allons-nous faire désormais ? Partir en vacances avec le bruit des crampons en tête ? Suivre distraitement la fin du Tour de France en écoutant nos amis journalistes sportifs essayer de s’auto-persuader que le mercato est digne d’intérêt ? Regarder sur Youtube quelques digests de la World Cup 2014 et se dire que si Benz avait cadré, que si Lloris était resté sur sa ligne et que si Varane avait eu davantage la tripe en folie, on aurait pu batailler un peu plus avec nos rivaux allemands ? Bref, se remotiver mollement pour affronter la saison 2014-2015.

Capture d’écran 2014-07-15 à 15.52.21Au fait, la Corée du Nord a-t-elle finalement gagné le Mondial ? Il semblerait que le reportage sur l’événement prétendument diffusé là-bas et indiquant que l’équipe nationale jouerait la finale après avoir défait la Chine et les Etats-Unis, notamment, soit un fake.

A part ça, je cherche un community manager bénévole pour LBDC et des idées pour que Télé Crampons vous satisfasse plus encore. Un reportage estival du côté de Geoffroy Guichard vous séduirait-il ? Avez-vous lu tous les chapitres de Y’a péno ! ? Je n’ai pas de données chiffrées sur les ventes du livre de Jean-Michel Larqué, Lettre à Thierry.

Capture d’écran 2014-07-15 à 15.45.57Bel été. Si besoin ou envie, DM @hugues1966.

 

La vérité sur les sprinters du Mondial

classement-vitesse-joueurs-footballIl y a un an, la FIFA établissait le classement (Top 10) des joueurs de foot les plus rapides balle au pied. Vainqueur de cette compétition, l’Equatorien Valencia affichait plus de 35 km/h au compteur. Capture d’écran 2014-07-11 à 16.36.57Laissant les Bale, Ronaldo et autre Ribéry derrière lui.

Un palmarès récemment remis en cause à l’occasion du Mondial brésilien :

1- Le Hollandais Arjen Robben est le joueur le plus rapide de cette coupe du Monde au Brésil. Lors du match contre l’Espagne, il a tapé du 37 km/h !
2- Antonia Valencia, l’Equatorien a quant à lui été flashé à 35,1 km/h
3- Le Gallois Gareth Bale a été pris à 34, 7 km/h

Si on enlève la baballe des pieds des ces athlètes, les vitesses atteintes sont bizarrement à peine plus impressionnantes…

TOP 3 des recordmen du 100 m.

Capture d’écran 2014-07-11 à 16.38.51

1- Le Jamaïcain Usain Bolt a couru le 100m. en 2009 en 9”58, soit 37,6 km/h.
2- Son compatriote, Asafa Powell, en 9“74, en 2007.
3-Maurice Green l’Américain en 9“79, en 1999.

Depuis trois ans, le français Christophe Lemaître fait pâle figure et plafonne à 9“92 (36,3 km/h). Capture d’écran 2014-07-11 à 16.36.23

Les footballeurs seraient-ils aptes à concurrencer les sprinters ? Non, ils sont en fait chronométrés sur des runs de très courtes distances !

Le Mondial vu de Grèce…

GregoC’est depuis un petit Eden plein de tridents au bord de la mer Égée que j’ai vécu la semaine écoulée. Dans ce village de Grèce illuminée, la majorité de mes congénères étaient belges et fiers de l’être. Sous un chapiteau (ni ionique, ni corinthien, plutôt InterDéco), plusieurs centaines de touristes en mal de signes démentiels étaient rassemblés en ce lundi 30 juin, pour suivre France-Nigeria. Les supporteurs Français ne maîtrisaient hélas pas les débats. On entendait bien sûr quelques Allez les Bleus ! par instants, mais la grande partie des commentaires et autres cris émanait bien des Belges, très très anti-Français. Allons donc ! Où l’Europe filait-elle ? J’en appelais à mes souvenirs d’histoire de Terminale sur la décolonisation. Non, les Belges n’avaient pas envahi le Nigeria, laissant ce territoire aux Portugais et aux Anglais. Mes voisins étaient bien anti-Français par jalousie, sans doute. A 2-0, ils ont gagné le bar, le restaurant et la piste de danse, nous laissant enfin savourer ce gentil match sauvé du néant par le coup de boule de P.P., plus habitué à expédier des « pogboums » du droit que du front. Bravo.

Le lendemain, retour dans notre amphithéâtre de pacotille (Epidaure peut dormir tranquille…) pour assister sur un écran presque géant à une affiche qui d’ordinaire eût paru peu sexy : Belgique-Etats-Unis. Mais bon, c’est le Mondial, ça vaut le coup ! Les amateurs Belges sont au taquet. Plus nombreux que jamais à avoir quitté leurs activités nautiques, prandiales, pancoliennes et autres. De leur plat pays, ils ont voyagé avec maillots, écharpes et cornes de brume. Il y a de l’ambiance, une fois. Les Yankees se battent, comme d’hab’. Les autres tremblent. Un sentiment pro-Am’ gagne le lieu. Mais on se tient. 2-1, score logique. Pour un peu, on penserait que les Belges ont gagné la coupe du Monde.

Les 4 et 5 juillet, l’Allemagne, puis l’Argentine renvoient Belges et Français dos-à-dos, éliminés tour à tour sur le score fleuve de 1-0. Cet équité maintient l’ambiance à Gregolimano entre nos deux pays frontaliers. Mais une question demeure : que vont chercher nos compatriotes exilés à Uccle ou Ixelles ? Et qu’est-ce qui attire les artistes wallons chez nous ? Le foot serait-il une approche déformante des sociétés et des hommes ? La Grèce en tout cas est, elle, bien terre philosophe.

@hugues1966